Nouveau venu chez Chadorlote !

14445956_345977345735177_1992794081657009149_n

L’arrivée d’un nouvel enfant chez une assistante maternelle est toujours réjouissante. C’est une nouvelle aventure qui commence. C’est une rencontre, une relation à dessiner à dose d’écoute, d’affection et de bienveillance. Une relation avec le bébé certes, mais aussi avec les parents. La confiance de part et d’autre est un beau cadeau qu’on se fait entre êtres humains.

Le bébé est bousculé dans ses repères, le monde est déjà chargé de tellement de nouveautés depuis qu’il est sorti du ventre de sa maman…et voilà encore un nouvel univers dans lequel il est plongé quelques heures par jour. A l’attachement à ses parents, va s’ajouter un attachement secondaire grâce à la relation qu’il va tisser avec son assistante maternelle. « Il faut tout un village pour élever un enfant », oui vraiment, ce n’est pas de trop.

C’est une nouvelle aventure également pour les autres enfants qui vivent déjà à la maison depuis quelques mois. Elles aussi vont faire des découvertes relationnelles, se positionner en tant qu’aînées, exprimer leurs compétences de bienveillance et d’attention à ce petit être plus fragile qui vient d’arriver.

Le plus beau cadeau c’est de voir l’harmonie du petit groupe se créer pour grandir ensemble…et moi aussi à chacune de ces expériences je grandis alors je dis MERCI à ces petits !

 

Publicités

Florilège d’assiettes quasi végétales.

Je partage ici quelques assiettes plaisir, santé, vitalité. J’essaie de faire un petit peu dans le joli mais ce n’est pas mon inspiration première car j’ai avant tout besoin du goût exact qui va satisfaire mon palais et mon coeur. Et parfois les écrasés, les purées, les méli-mélos ce n’est pas tout à fait ce qu’il y a de plus beau. Tous les sens doivent pouvoir être au rendez-vous quand on passe à table. La vue, l’odorat et le goût, le toucher, et pourquoi pas l’ouïe si ça croustille ou si on goûte au silence. Bon ap’ !

14344196_10154471690321358_3489496459025912586_n

14370225_10154483600646358_83612555039170921_n

14202736_10154448733151358_9218143063623605263_n

14199659_10154438327466358_7686037112628802166_n14358701_10154470118116358_497599910610157334_n14344935_10154487463176358_1629509499692432446_n

14433179_10154495547146358_7642129585204521223_n

14358701_10154470118116358_497599910610157334_n

Si vous êtes intrigués par les compléments alimentaires qui agrémentent mes plateaux je serais heureuse de vous en dire plus et d’étudier avec vous si cela contribuerait à votre vitalité. Un simple mail à chadorlote@gmail.com et nous engageons l’échange.

Vous pouvez également aller piocher directement ce qui vous inspire sur la boutique en ligne de MŌDERE , tout en sachant que les descriptions de produits sont assez sommaires et évasives.  Le meilleur et le plus adapté des conseils vient de ceux qui ont expérimenté ces compléments depuis des années. Je remercie d’ailleurs tous ces utilisateurs et les professionnels qui recommandent les compléments MŌDERE depuis plus de 10 ans, je les remercie de partager leur savoir et leur expérience avec moi pour que je puisse les transmettre à d’autres qui avanceront résolument sur leur chemin de santé et de vitalité !

Pour info, et c’est cadeau, lors de votre inscription vous obtenez 10€ de réduction avec le code promo 8 5 8 8 1 5. Cerise sur le gâteau : lorsque vous devenez client vous recevez vous aussi un code promo à partager avec d’autres et pour chacune de leur première commande vous obtenez un crédit d’achat de 10€ (10£ pour UK). Voilà comment vivre sainement et consommer intelligent !

Vous êtes aux USA ? La boutique c’est ici. Et vous obtenez également 10$ sur la première commande.

Quand la nutrition de pointe sauve des vies !

Je me souviens d’une conférence d’Isabelle Filliozat à la fin de laquelle j’avais été agréablement surprise qu’elle mette sur le tapis le sujet de l’alimentation des enfants. Vous allez me dire : « Qu’est-ce qu’une psy peut bien savoir là-dessus ? C’est quoi le rapport ? Est-ce qu’elle n’est pas plutôt spécialiste des émotions et de la parentalité ? »

Et bien justement, tout est lié. Le développement de l’enfant, son bien-être et sa santé sont le fruit d’un faisceau de facteurs qui facilitent ou rendent plus difficile la vie de nos petits ; de nous les grands aussi, soit dit en passant. Parmi ces facteurs l’un des plus importants est l’alimentation et c’est pour cela qu’Isabelle Filliozat tentait de susciter notre curiosité à ce sujet. De plus l’alimentation est un facteur sur lequel on peut agir quand il est plus difficile d’agir directement sur une hérédité, une maladie, etc. Je me ori-sucette-de-noel-a-suspendre-rouge-blanc-7550souviens qu’Isabelle Filliozat avait sorti une sucette ronde et bien rouge avant de diffuser en gros plan sa composition. Et sur grand écran sont apparus les vilains mots chimiques accompagnés d’un avertissement du style « attention peut causer des troubles de l’attention, de l’hyperactivité ». Wow, la petite friandise plaisir qui se transforme en grand méchant loup, pas très engageant tout ça…

 

Dans cet exemple les additifs étaient en cause. Avec un peu de bon sens et d’attention à son panier il est facile de supprimer ça de nos assiettes. C’est plus compliqué de relever le challenge d’une alimentation plaisir-santé-simplicité et c’est pour ça que je parle régulièrement du FitGood Club de Lille qui est une perle en la matière. C’est justement à l’occasion d’une conférence organisée par ce Club à propos du lien entre notre cerveau et les intestins que j’ai découvert le Dr Natasha Campbell et le syndrome entéropsychologique qu’elle a mis en lumière (GAP Syndrome). La démarche de ce médecin m’a beaucoup touchée car c’est son histoire de maman qui a réorienté sa spécialisation en médecine. Initialement Natasha Campbell était neurologue neurochirurgienne puis elle s’est consacré à la recherche en nutrition de pointe pour aider son fils autiste à sortir de ses troubles.

« Après avoir guéri son fils de l’autisme, le Dr Campbell-McBride a repris son activité en 2000 et dirige aujourd’hui la Cambridge Nutrition Clinic. Elle s’est spécialisée dans une approche de l’autisme fondée sur l’approche nutritionnelle ; elle est mondialement reconnue en tant que spécialiste des troubles de l’apprentissage et autres pathologies mentales de l’enfant et de l’adulte, ainsi que des pathologies digestives et immunitaires de l’enfant. »

photoNatasha Campbell ne s’est pas contenté de contribuer à éclairer les liens entre le cerveau et le ventre, elle a mis au point un protocole nutritionnel qui a déjà permis à de nombreux enfants et adultes de guérir. J’admire la science et le dévouement professionnel mis au service de la vie de nos petits…y compris ceux devenus grands. Les pathologies guéries ou amplement soulagées sont multiples : autisme, troubles de l’apprentissage, dys-, TDAH, anorexie, schizophrénie, sclérose en plaques, fibromyalgie, dépression…Le protocole est exigeant mais tout à fait accessible à ceux qui veulent pouvoir enfin soulager leurs enfants, leurs proches, eux-mêmes ou encore des patients. La difficulté majeure est de trouver un professionnel qui puisse vous accompagner sur ce chemin. Car oui cette démarche nécessite un apprentissage, un grand soutien et une adaptation précise en fonction du profil de chacun. On ne change pas ses habitudes en un jour.

Je suis très heureuse de pouvoir alléger cette difficulté en vous proposant une formation-accompagnement de 3 jours assurée par un médecin nutritionniste et une hygiéniste diététicienne toutes deux formées par le Dr Natasha Campbell et ayant expérimenté le protocole alimentaire avec leurs proches ou des patients.

C’est une opportunité unique et exceptionnelle dans la métropole lilloise. Le groupe sera limité à une dizaine de participants afin de pouvoir tenir compte des particularités et des besoins de chacun. Familles et professionnels de la santé ou de l’accompagnement trouveront là un outil efficace et concret pour améliorer le plus de vies possible.

Alors venez, où que vous soyez, faites le déplacement, la vie en vaut la peine (notre région aussi, il est vrai !).

Françoise Hanoul et le Dr Anne Van de Winckel ont eu la gentillesse de rédiger un document qui présente un peu plus en détail cette formation-accompagnement. Je vous la livre ici : formation-methode-campbell

Jusqu’au 15 septembre je peux vous offrir un tarif préférentiel, c’est cadeau, c’est parce que je vous aime ! Et aussi parce que les résultats de cet accompagnement et de ce protocole redonne tellement d’espoir à ceux pour qui la vie est bien difficile au jour le jour…

 

Qu’est-ce qu’on mange ? (2)

Je partage avec vous une recette qui a eu son petit succès en famille hier. J’ai commencé par me poser et faire le point sur les trois étapes :

IMG_9173-1

Côté priorités je privilégie santé, plaisir, simplicité et hier j’avais besoin de nouveauté. Ma créativité me semblait insuffisante j’ai donc navigué dans mes sources d’inspiration et mon choix s’est arrêté sur le site de recettes lié au vitaliseur, mon ustensile de cuisine quasi unique. J’ai pris comme point de départ la recette de « tartines d’aubergines aux sprats, vinaigrette d’herbes et de tomates » et j’ai amélioré en fonction de mes priorités.

Côté source d’approvisionnement je n’ai pas eu besoin d’aller très loin : frigo et jardin. C’est vraiment chouette de prévoir suffisamment de bons légumes et bonnes sources de protéines pour toute la semaine. Car si il y a un truc qui me déplait c’est de devoir ressortir faire des courses. D’une part parce que je n’aime pas les magasins, d’autre part parce qu’en y retournant je perds un temps précieux et je peux me laisser tenter par des choses dont je n’ai pas vraiment besoin. Pour les herbes il m’a suffit de piocher au potager : fraîcheur garantie et vertus préservées.

Voici pour la recette : j’ai coupé une aubergine en tranches d’un centimètre et les ai passées à la vapeur douce jusqu’à ce qu’elles soient tendres sans être fondantes car il faut qu’elles se tiennent pour accueillir la suite. Pendant la cuisson j’ai coupé des tomates et des concombres en brunoise. Je brosse les légumes et je laisse la peau pour préserver un maximum de vitamines. Idéalement je choisis du bio ou un producteur local qui traite le moins possible ses légumes, sinon la peau est trop chargée en substances toxiques dont je tente justement de préserver mon organisme. A la dernière minute je suis allée chercher de la ciboulette et du basilic au jardin puis je les ai finement hachés au couteau avant de les ajouter aux crudités. Un trait d’huile d’olive (bio, 1ère pression à froid, incontournable), une pointe de vinaigre balsamique (pas trop afin d’éviter de charger en acidité). J’ai disposé les tranches d’aubergines dans un plat, ajouté les sprats (déjà cuits, conservés à l’huile, des petites merveilles ramenées des vacances en Lettonie), couvert des légumes et placé le tout au réfrigérateur.

IMG_9338

Les « plus » de ce plat : il a plu et c’est primordial de faire plaisir quand je cuisine + il contient du cru et du cuit + riche en fibres + riche en acides gras essentiels (merci les petits poissons). Pour les conseils nutrition et la bonne composition des assiettes je me réfère toujours au FitGood Club de Lille. J’attends d’ailleurs sa rentrée avec impatience, prochain rendez-vous le lundi 10 octobre 2016. C’est décidé, je m’abonne pour l’année (8 clubs avec repas et triple coaching mental, sportif et diététique).

Ce n’est pas grand chose, c’est vraiment rapide à faire, j’aurais pu trouver l’idée moi-même mais justement c’est l’intérêt de consulter des sources d’inspiration : relancer sa créativité en reboostant son envie.

NB : pour les petits c’est tout bon, sauf s’ils ne sont pas encore au cru et hormis le vinaigre. Si besoin d’ajout de féculents je recommande une pomme de terre froide cuite à la vapeur douce ou une tranche de pain noir type pumpernickel.

Bon ap’