Douloureux sujet…

Ah le grand sujet, le douloureux sujet…qui revient sur le tapis tous les mois pour nous les filles…sauf pour les chanceuses pour lesquelles ça passe sans bobo.

Il y a quelques jours une lectrice me sollicitait concernant le syndrome prémenstruel. Ce n’était pas la première. J’ai donc répondu que j’avais bien conscience que cela méritait un article, que c’était dans les tuyaux, parmi de nombreux autres projets en instance…donc pas pour tout de suite.

Et puis je me suis dit que mon vilain défaut me jouait encore des tours : j’attends toujours d’avoir fait le tour de la question avant de me prononcer. Avouez, vous aussi vous êtes nombreux à vous freiner dans l’action à cause d’un perfectionnisme superflu!

J’ai donc poursuivi ainsi mon message à A. soeur de douleur mensuelle…

« Ceci dit comme je ne peux pas te laisser comme ça je te livre en vrac quelques pistes testées et validées sur moi et sur mon entourage de filles qui se tordent au lit une fois par mois ! (voir deux fois quand il n’y a pas de contraception et que l’ovulation fait souffrir aussi…). Tout en précisant qu’il y a presque autant de terrains à syndrome prémenstruel que de femmes…alors ça mériterait de regarder plus en détail tes symptômes, ton terrain, etc. »

illustrationsrgles1
« C’est peut-être pas mes règles…peut-être qu’en fait…je suis en train de mourir. »

Remèdes en urgence :

Continuer la lecture de Douloureux sujet…

Publicités

Les bébés et la douleur.

Pendant longtemps, la croyance la plus répandue chez les médecins était que les bébés ne souffraient pas. Ainsi, des générations de bébés sont passés sous le bistouri sans anesthésie. La Société d’Histoire de la Naissance a donné la parole à un médecin anesthésiste d’enfants de l’Hôpital Trousseau, auteur de En travers de la gorge et Le jeune enfant, ses professionnels et la douleur. Didier Cohen-Salmon, également fondateur de l’association Sparadrap, rapporte les propos de certains confrères pour illustrer son propos.

Ainsi, un professeur en pédiatrie déclarait encore en 1992 : « Les bébés ne souffrent pas. Lorsqu’ils crient, c’est de colère, de faim, de soif, ou bien encore pour rien. De toute façon, c’est bon pour eux, comme leur premier cri à la naissance, cela défrise leurs alvéoles et améliore la capacité respiratoire.  » Continuer la lecture de Les bébés et la douleur.